Les compétences du XXIe siècle

Avec l’industrialisation massive, le développement d’une économie et d’une politique mondiales, ainsi que des moyens de transport et de communication, et l’invention de l’Internet, qualifier le XXe siècle d’ère de changement résonne comme un euphémisme. Toutefois, en comparaison avec le début du XXIe siècle, le monde en était alors possiblement encore seulement aux premiers pas d’une courbe exponentielle de changements ayant le pouvoir de balayer entièrement la manière de vivre que nous connaissions jusqu’ici.

En savoir plus sur Rire.ctreq.cq.ca

Les recherches sur les pratiques enseignantes efficaces

Quels effets des pratiques enseignantes sur les apprentissages des élèves? Un état des lieux des recherches effectuées

Les limites de ce type de recherches

  • La centration sur l’enseignement élémentaire et secondaire
  • La définition de l’efficacité
  • L’enseignant versus les pratiques enseignantes
  • Le paradigme processus-produits
  • Les élèves apprennent aussi en dehors de l’activité du maître
  • L’évaluation des performances des élèves
  • Les pratiques déclarées versus les pratiques effectives
  • Une synthèse contradictoire

En savoir plus sur Questions vives

L’efficacité enseignante, quelle modélisation pour servir cette ambition?

Cette contribution traite de l’« efficacité » de l’enseignement. La réflexion porte à la fois sur la définition du terme « efficacité » et sur les modèles qui permettent l’analyse des relations entre enseignement et apprentissage. À ce propos il y a lieu de distinguer les effets à court terme des effets à long terme, l’efficacité interne et l’efficacité externe. À partir de l’évocation de ses travaux axés sur les pratiques et les dispositifs, l’auteur propose un cadre théorique prenant en compte la complexité des situations d’enseignement-apprentissage ainsi qu’une modélisation des relations entre les processus d’enseignement et d’apprentissage. Des illustrations issues de ses travaux sont proposées ainsi que quelques éléments explicatifs de l’efficacité de l’enseignement.

En savoir plus sur Questions Vives

L’école obligatoire jusqu’à 18 ans: une solution à privilégier?

Au Québec, un jeune doit fréquenter l’école jusqu’à l’âge de 16 ans. En Ontario, depuis plusieurs années, la scolarisation est obligatoire jusqu’à l’âge de 18 ans ou jusqu’à l’obtention d’un diplôme. Cette hausse de l’âge de fréquentation scolaire obligatoire concorde avec une baisse du taux de décrochage scolaire dans la province ontarienne. Face à ce constat, certains envisagent l’idée de rendre l’école obligatoire jusqu’à 18 ans au Québec. Mais que dit la recherche à ce sujet?

En savoir plus sur Rire.ctreq.qc.ca

Dichotomie des stratégies d’enseignement

Les stratégies d’enseignement peuvent être classées en deux grandes catégories. Celles-ci peuvent être représentées sur un continuum, dont l’une des extrémités correspondrait aux stratégies centrées sur l’enseignant, et l’autre, à celles centrées sur l’élève.  Ces deux types de stratégies polarisent leurs partisans réciproques dans le monde éducatif.

En savoir plus sur Par-temps-clair.blogspot.com

Sensibiliser les jeunes à la vie privée

Un outil pédagogique, pour sensibiliser les plus jeunes aux principes de base du règlement général de l’UE sur la protection des données, a été développé, en collaboration avec Child Focus et la Commission vie privée.

Ce kit pédagogique a été présenté ce lundi midi au Sint-Jan Berchmanscollege, à Bruxelles, par le secrétaire d’État à la Protection de la vie privée, Philippe De Backer, et Sven Gatz, ministre flamand de la Culture, des Médias et de la Jeunesse.

Plus d’informations sur Lavenir.net.

Pacte: quelle grille horaire?

Le 20 janvier, s’est tenue une Journée de consensus au Théâtre National à Bruxelles dans le cadre du dialogue participatif impulsé par le Pacte pour un enseignement d’excellence.

Parents, enseignants de différentes disciplines et différents niveaux ainsi que des citoyens concernés par l’avenir de l’école ont pu échanger à propos des différents scénarios proposés par la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns. Ces scénarios sont destinés à permettre la mise en oeuvre des objectifs du Pacte et, plus particulièrement, l’introduction du tronc commun dans l’enseignement fondamental et l’enseignement secondaire.

Le rapport de cette journée est consultable sur le site du Pacte.