Primaire: des maths en dessins animés

France TV Education est à l’origine d’un projet qui devrait intéresser les parents désireux d’offrir une aide à la compréhension des mathématiques à leurs enfants du primaire (du CP au CM2). Il s’agit de plusieurs épisodes d’un dessin animé appelé Math Mathews dont voici la trame: Le Capitaine Math Mathews, un célèbre pirate transformé en poulpe suite à une cruelle malédiction, et son plus grand rival Hector Buck, le célèbre flibustier transformé, lui, en gorille, tente de venir à bout des épreuves imposées par la facétieuse déesse Sylla afin de retrouver forme humaine et de reprendre leurs activités illégales.

Suite de l’article sur EcolePositive.fr

Enfant opposant: éviter l’escalade

De toutes les problématiques rencontrées avec les enfants, l’opposition est probablement celle qui m’a donné le plus de maux de tête. Je fais mon « coming out », j’en suis consciente. Les enfants opposants viennent chercher en moi un petit « je ne sais quoi ». À plusieurs reprises, cela a fait en sorte que j’ai dû apprendre à respirer, à garder mon calme. Toutes les difficultés rencontrées nous font grandir et nous poussent à aller un peu plus loin.

Suite de l’article sur Educatout.com

L’éducation émotionnelle

Il est aujourd’hui incontestable qu’aucune réussite, scolaire, professionnelle ou relationnelle, n’est possible sans avoir développé les compétences requises dans le domaine du ‘savoir être’, de la relation et de la communication. Quelles sont ces compétences? Comment les développer? Comment les enseigner dès le plus jeune âge? Et surtout: comment intégrer dans l’environnement scolaire les stratégies d’un nouveau paradigme pédagogique, celui des pédagogies active, positive, coopérative, ludique, diversifiée et démonstrative.

  • Suite de l’article consultable sur Education-emotionnelle.com
  • PDF intitulé « L’éducation émotionnelle, de la maternelle au lycée » téléchargeable gratuitement sur cette même page.

Bxl: la + grande cité des métiers d’Europe

Les portes du nouveau guichet unique et bilingue d’orientation scolaire et professionnelle ouvriront lundi 5 mars 2018 au rez-de-chaussée de la Tour Astro, à Madou. Une vraie innovation pour tous les élèves, étudiants, chercheurs d’emploi et salariés en recherche de reconversion.

Plus d’infos sur Sjtn.brussels

Ces messages que nous transmettons inconsciemment…

Ces messages que nous transmettons inconsciemment à nos enfants, portants ou limitants ?

« Bravo mais j’attendais mieux de toi » « Pense aux autres, il n’y a pas que toi » « On n’a rien, sans rien » « Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort » « Je n’ai pas que cela à faire » « Recommence tant que ce n’est pas parfait » « Tout le monde t’attend » « Arrête de faire ta mauviette » « Donne toi un peu de mal » « Tu me fais de la peine »

Hérités de notre éducation, nous transmettons inconsciemment à nos enfants des injonctions que nous avons internalisés lors de notre enfance. La reconnaissance de nos parents, grands-parents, professeurs ou toute personne influente dans notre éducation, était fonction de notre comportement.

Suite de l’article sur Psy.be

Girls day Boys day – Edition 2018

Le projet Girls day, Boys day a pour objectif de faire découvrir aux filles et aux garçons le monde du travail, en leur présentant des professions atypiques, exercées traditionnellement soit par des hommes soit par des femmes.

Le Girls day Boys day est organisé à Bruxelles, à Namur, à Liège, Dans le Hainaut et dans la province du Luxembourg.

Plus d’infos ici.

Contre les stéréotypes…

« J’ai commencé à créer ces mini dépliants pour que mon fils de 5 ans puisse clouer le bec aux enfants et aux adultes qui lui affirment que telle ou telle chose est pour les garçons ou les filles ». Depuis la « Maman Rodarde » a mis en page et diffusé de petits chefs d’oeuvre qui démontent les stéréotypes de genre.

Consultable (et téléchargeable) sur le site de l’auteur: MamanRodarde.com

Collaborer, apprendre, réussire (CAR)

Le projet « CAR: collaborer, apprendre, réussir » vise le renforcement des expertises professionnelles des gestionnaires et des enseignants et la mise en place de cultures collaboratives au sein des équipes-écoles. Le développement de ce leadership pédagogique poursuit un objectif principal: améliorer la réussite des élèves et le taux de diplomation.

Plus de détails ici.

Ecole et inégalités sociales

L’école en Fédération Wallonie-Bruxelles génère encore et toujours trop d’inégalités sur base sociale ou ethnique, dénonce lundi Unia, le centre interfédéral pour l’égalité des chances sur base de son nouveau baromètre sur la diversité dans l’enseignement.

En s’appuyant sur les témoignages recueillis auprès 662 enseignants et directeurs de 320 écoles en Fédération, l’étude montre notamment que les décisions des conseils de classe ne sont pas toujours motivées par les seules compétences des élèves.

Voir l’article sur LeVif.be.