Ces messages que nous transmettons inconsciemment…

Ces messages que nous transmettons inconsciemment à nos enfants, portants ou limitants ?

« Bravo mais j’attendais mieux de toi » « Pense aux autres, il n’y a pas que toi » « On n’a rien, sans rien » « Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort » « Je n’ai pas que cela à faire » « Recommence tant que ce n’est pas parfait » « Tout le monde t’attend » « Arrête de faire ta mauviette » « Donne toi un peu de mal » « Tu me fais de la peine »

Hérités de notre éducation, nous transmettons inconsciemment à nos enfants des injonctions que nous avons internalisés lors de notre enfance. La reconnaissance de nos parents, grands-parents, professeurs ou toute personne influente dans notre éducation, était fonction de notre comportement.

Suite de l’article sur Psy.be

Girls day Boys day – Edition 2018

Le projet Girls day, Boys day a pour objectif de faire découvrir aux filles et aux garçons le monde du travail, en leur présentant des professions atypiques, exercées traditionnellement soit par des hommes soit par des femmes.

Le Girls day Boys day est organisé à Bruxelles, à Namur, à Liège, Dans le Hainaut et dans la province du Luxembourg.

Plus d’infos ici.

Lecture et écriture des sons complexes

Ce classement des mots sous forme de roues des sons peut servir de supports visuels pour la lecture et l’écriture des sons complexes. Ces roues peuvent être affichées et/ou disposées dans un répertoire orthographique afin que les enfants puissent les consulter en cas de besoin. Elles peuvent servir en classe ou à la maison lors des devoirs.

Plus d‘infos ici.

Math: des énigmes, pourquoi, comment?

Les énigmes pour placer les élèves en situation de recherche.

Ces énigmes sont utilisées comme un outil de personnalisation. Elles sont classées par forces (4 forces) qui correspondent au niveau de difficulté, du plus simple au plus complexe. Pour respecter les besoins et le rythme de chaque élève, ils résolvent l’énigme de leur force.

Plus d’infos ici.

Collaborer, apprendre, réussire (CAR)

Le projet « CAR: collaborer, apprendre, réussir » vise le renforcement des expertises professionnelles des gestionnaires et des enseignants et la mise en place de cultures collaboratives au sein des équipes-écoles. Le développement de ce leadership pédagogique poursuit un objectif principal: améliorer la réussite des élèves et le taux de diplomation.

Plus de détails ici.

Sensibiliser les jeunes à la vie privée

Un outil pédagogique, pour sensibiliser les plus jeunes aux principes de base du règlement général de l’UE sur la protection des données, a été développé, en collaboration avec Child Focus et la Commission vie privée.

Ce kit pédagogique a été présenté ce lundi midi au Sint-Jan Berchmanscollege, à Bruxelles, par le secrétaire d’État à la Protection de la vie privée, Philippe De Backer, et Sven Gatz, ministre flamand de la Culture, des Médias et de la Jeunesse.

Plus d’informations sur Lavenir.net.

Ecole et inégalités sociales

L’école en Fédération Wallonie-Bruxelles génère encore et toujours trop d’inégalités sur base sociale ou ethnique, dénonce lundi Unia, le centre interfédéral pour l’égalité des chances sur base de son nouveau baromètre sur la diversité dans l’enseignement.

En s’appuyant sur les témoignages recueillis auprès 662 enseignants et directeurs de 320 écoles en Fédération, l’étude montre notamment que les décisions des conseils de classe ne sont pas toujours motivées par les seules compétences des élèves.

Voir l’article sur LeVif.be.

France: la communication avec les parents

Comment restaurer la confiance entre les familles et l’école? Deux députées proposent de former les profs et de mettre en place des « chartes de confiance ».

Chargées en octobre dernier par la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale de réfléchir à la façon d’améliorer les relations entre l’école et les parents,  les députées Aurore Bergé (LRM) et Béatrice Descamps (UDI) ont rendu publiques, mercredi 31 janvier, leurs conclusions.

Dans leur rapport, remis à Jean-Michel Blanquer, elles constatent un fossé important entre l’institution et les familles, avec des enseignants au vocabulaire parfois “involontairement opaque”, peu disponibles et vivant “de moins en moins” dans les quartiers où ils exercent. Résultat, des incompréhensions, avec des parents qui perçoivent les profs comme inaccessibles, et des profs qui perçoivent les parents comme trop envahissants.

Plus de détails sur VousNousIls (l’e-mag de l’éducation).

Soutien scolaire

Un petit coup de pouce pour booster le bulletin de votre élève ou de votre enfant? E-learning propose des modules de soutien scolaire de niveaux primaire et secondaire, accompagnés par des tuteurs spécialistes de la matière choisie.

Ces modules sont accessibles à tous et à tous moments pour une somme modique. Ils sont gratuits pour les élèves inscrits dans un établissement scolaire organisé ou subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Inscriptions préalables via le site www.elearning.cfwb.be